Coupe de France : GSI Pontivy 1-0 AG Plouvorn, la presse de ce dimanche (Le Télégramme & Ouest France)

publié le 18 nov. 2018 à 05:29 par Thibault Troadec
Bousculée lors des 40 premières minutes, la GSI Pontivy s’est qualifiée pour le 8e tour de la Coupe de France en éliminant une équipe plouvornéenne qui s’est peu à peu éteinte au fil du match.
La GSI Pontivy n’a assurément pas réalisé son meilleur match de l’année, samedi soir. Mais l’essentiel a été acquis avec un sérieux impitoyable pour sortir une équipe de Plouvorn valeureuse, solidaire et parfois même dangereuse en première mi-temps.

Parvenue jusqu’à ce 7e tour sans avoir encaissé le moindre but, la formation de Jean-Charles Guilmoto était d’entrée prise à la gorge par des Pontivyens qui auraient pu ouvrir le score après 45 secondes de jeu. Mais Le Ho, laissé complètement seul au point de penalty, voyait sa reprise de la tête frôler le poteau de Jégo (1'). Cette occasion réveillait les Finistériens, venus à Pontivy en prenant les axes secondaires pour éviter les différentes manifestations des gilets jaunes.

Après ces premières secondes délicates, l’AGP réagissait très bien et confisquait le ballon aux Pontivyens grâce, notamment, à l’activité de Bellec, Alexandre Le Traon ou encore Quéré. Beaucoup plus mobiles et déterminés, ils se créaient deux situations par Quemener (5') et Romain Le Traon (17') avant ce qui allait être le tournant du match.

Paillot sauve sur sa ligne
A la suite d’un ballon boxé par le gardien pontivyen Mancheron, qui remplaçait Daoudou (blessé aux côtes) pour l’occasion, Quéré croyait ouvrir le score pour ses partenaires d’un lob astucieux. Mais Paillot sauvait in extremis sur sa ligne de la tête (36'). Cette énorme occasion non convertie pesait lourd dans la suite de la partie puisque moins de cinq minutes plus tard, la GSI faisait parler son efficacité.

Jégu trompe Jégo
Sur une remontée de balle rapide, Le Nouen décalait Jégu côté gauche. L’ancien Granvillais crochetait Loaec et prenait son temps pour ajuster son quasi homonyme Jégo (1-0 ; 40'). Forts de cet avantage à la pause, les Morbihannais allaient ensuite maîtriser totalement la deuxième période face à des Plouvornéens semblant accuser le coup physiquement et mentalement malgré les encouragements d’une soixantaine de leurs supporters.

Les partenaires de Fabrice Péru auraient d’ailleurs pu se mettre définitivement à l’abri. Mais le gardien finistérien réussissait des miracles en détournant sur sa transversale une belle frappe de Jégu (86') et en repoussant un coup franc de ce même Jégu (90'). « Je suis très frustré, regrettait l’entraîneur de Plouvorn, Jean-Charles Guilmoto. Il y a beaucoup de déception. On fait un bon match. Les joueurs ont été très appliqués. On a respecté nos principes de jeu mais il a manqué cette finition ».

Côté morbihannais, le coach Alain Le Dour ne cachait pas sa satisfaction de voir la GSI retourner au 8e tour, deux ans après avoir affronté le Stade Brestois (0-3). « On a su faire le dos rond en première mi-temps. On a été capable de ne pas prendre de but et de marquer à un moment important. C’est un match encourageant, on a montré un bel état d’esprit », a-t-il dit.

La fiche technique
Arbitre : M. Lapalu.
BUT. Pontivy : Jégu (40').
Avertissements. Pontivy : Le Nouen (64'), Le Ho (71'), Person (72') ; Plouvorn : Cotty (60' et 89'), Loaec (83') et A. Le Traon (90'+3).
Expulsion. Plouvorn : Cotty (89')
GSI PONTIVY : Mancheron - Guével, Kerjean, Paillot, Dahyot - Péru, Person (cap) (Boittin, 90'+3), Le Ho (Le Gal, 77') - Le Nouen, Ayivi (Havart, 66'), Jégu. Entraîneur : Alain Le Dour.
PLOUVORN : Jégo - Loaec (Le Bihan, 89'), Coquil, Cotty, Merceur - Le Menn (Guéguen, 82'), A. Le Traon - R. Le Traon (Maguer, 89'), Quéré, Bellec - Quemeneur (cap). Entraîneur : Jean-Charles Guilmoto.





Comments