Des descentes en pagaille

publié le 30 mai 2016 à 10:26 par Avant-Garde Plouvorn

La saison a été fatale pour six clubs du pays de Morlaix. Plouvorn (DH), Landivisiau (DSR), Saint-Thégonnec (DSR), Cléder (DRH), Santec (PH) et Saint-Pol-de-Léon (PH) évolueront à l'étage inférieur, la saison prochaine. 

Quasiment la moitié des clubs du pays de Morlaix engagés en Ligue cette saison (14, de la DH à la PH) joueront à l'échelon inférieur, la saison prochaine. Une série inquiétante pour le football morlaisien et ses alentours et, ce un an avant la refonte des groupes et l'instauration de la nouvelle pyramide régionale.

Un manque de ressources


Pour Nicolas Créac'h, entraîneur de Cléder et futur santécois, une des raisons sportives de cet échec pourrait se trouver dans la formation. « Elle a été un peu été mise de côté. C'est un constat fait par plusieurs de mes homologues entraîneurs et nous en payons le prix, aujourd'hui ». La formation, oui, mais pas que. « Un manque d'implication et une fin de cycle », poursuit Nicolas Créac'h. « Une équipe vieillissante avec plusieurs joueurs à avoir dépassé la trentaine », note Eric Guyomarch, entraîneur de l'ES Saint-Thégonnec. Mais aussi et surtout, l'écart important entre les équipes premières et les réserves des six clubs concernés par la relégation (Plouvorn en DRH, 4 en D2 et 1 en D3). Pour Eric Guyomarch, « la B évoluant en D2, le fossé était important et le palier pas simple à franchir pour les joueurs appelés à venir nous renforcer ». Un constat que partage Nicolas Créac'h.

L'impact du Nord-Finistère


De son côté, Olivier Cadic, conseiller technique départemental du Finistère, estime que l'éloignement de la jeunesse morlaisienne vers d'autres cieux est un élément à prendre en considération. « Il y a un manque d'équipes de jeunes, en Ligue, dans le secteur morlaisien. Les très bons joueurs, à moyen terme, rejoignent Brest ou Guingamp », affirme-t-il, alors que dans le même temps, les footballeurs passés par le Stade Brestois préférent s'orienter vers des clubs comme Plouzané (DH) ou Plabennec (CFA) pour poursuivre leur apprentissage. Pas étonnant, donc, que les deux clubs les plus fournis du coin, en termes d'effectif, soient le SC Morlaix et Plouvorn avec quelque 270 licenciés chacun, loin des chiffres de certains clubs de la région brestoise (Landerneau, DSR : 500 ; Saint-Renan, DSR : 520 ; Le Relecq-Kerhuon, PH : 450...). « Avant, quand Morlaix était en DH (dernière saison en 2012-2013), il y avait une locomotive. Cela attirait des joueurs et les clubs environnants en profitaient. Maintenant, c'est moins le cas, mais je pense que le Sporting (lire par ailleurs) a la légitimité historique pour redevenir le fer de lance du bassin morlaisien », conclut le référent technique finistérien. Eric Guyomarch quitte ses fonctions d'entraîneur mais portera toujours les couleurs du club de Saint-Thégonnec, en tant que joueur, la saison prochaine

Source  Télégramme  http://www.letelegramme.fr/football/des-descentes-en-pagaille-26-05-2016-11082833.php#1WDdE1DOGydpHzM7.99
Comments