DH. AG PLOUVORN - TRÉGUNC : 1-1 Plouvorn accroché

publié le 25 janv. 2016 à 06:05 par Avant-Garde Plouvorn

Bien que menant au score au terme d'une première période riche en occasions manquées de part et d'autre, Plouvorn n'a pas su préserver jusqu'au bout une victoire qui lui tendait les bras. 

  Dès le début du match, les Plouvornéens se sont aperçus que leurs adversaires n'étaient pas sereins sur leur flanc droit : « On a rarement eu autant de boulevards sur notre aile gauche », confirmait Guy Troadec qui voyait Richeux (4'), Quéméneur (10') et Guilmoto (29') adresser à tour de rôle devant le but sud-finistérien, des centres qui obligeaient le gardien Le Borgne à plonger dans les pieds des locaux, et qui faillirent même pousser Sow à commettre un autogoal (30'). Mais le coup de patte décisif était l'oeuvre d'Alexandre Le Traon qui avait, lui aussi, remarqué la faille au second poteau. Après avoir trouvé Le Bourdon qui contraignait Le Borgne à une belle parade (13'), il adressait un ballon impeccable à Richeux, qui, libre de tout mouvement à ce fameux deuxième poteau, ouvrait la marque de près (1-0, 38').

 Et les visiteurs pendant tout ce temps ? Bien qu'occupés à colmater les brèches, ils se sont tout de même procuré deux belles occasions. Sur un coup franc d'Einmahl, Derrien repoussait dans les pieds d'Ollivier qui trouvait de nouveau le portier local à la parade (22'). Surtout, sur un centre de Lancien, repris de la tête par Ollivier, le ballon frappait les deux poteaux pour échouer dans les mains de Derrien (43'). Plouvorn avait eu chaud, et l'aura encore lorsque la tête de Le Louarn retombait derrière la transversale, seule occasion de la deuxième période (68'). Ne pouvant plus garder le ballon assez haut, Plouvorn subissait. Un ballon de Le Louarn par-dessus la défense voyait Ollivier bénéficier d'un contre favorable face à Derrien pour égaliser (1-1, 83'). « Dans le dernier quart d'heure, nous sommes passés à trois défenseurs pour prendre tous les risques et ça a payé », expliquait avec un grand sourire Franck Royer, le coach de Trégunc, tandis que Guy Troadec ne pouvait masquer sa déception en prétendant que « Nous sommes toujours en vie avec eux, mais c'est un match qu'il fallait gagner »

 
Source © Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/football/plouvorn-accroche-25-01-2016-10933086.php#jyViAmCck8QuEUm1.99
Comments