Gâs de la Rive Locquirec - Ag Plouvorn C Photos et résumé By Lanig

publié le 21 sept. 2015 à 11:50 par Avant-Garde Plouvorn   [ mis à jour : 22 sept. 2015 à 01:33 ]

Album photo des gas de la rive

Locquirec n'a pas à rougir de la défaite !

Après s'être imposés à Plouescat, prétendant à la montée, lors de la première journée, les GDLR se voyaient proposés à domicile, un sacré client, également postulant pour le titre en D1 : l'AG Plouvorn, club léonard, célèbre pour ses faits d'armes en coupe et connu pour avoir eu dans ses rangs le fameux "colosse de Plouvorn", international et champion d'Europe en 1984, Yvon Le Roux !
Même si c'était l'équipe C qui se déplaçait au fond de la baie, dès les premières minutes du match, on s'aperçu qu'il y avait en face des combinaisons de jeu au reflet DH-DHR. Ce qui fit la différence en fin de partie, et laissa un goût amer aux locquirécois qui ne baissèrent jamais les bras.

Une domination plouvornéenne

On savait, côté locquirécois, que ce serait un match difficile. 
Débutée avec du retard, faute d'arbitre officiel, la première mi-temps fut 
complètement à l'avantage des visiteurs, ceux-ci exerçant un pressing d'entrée sur les lignes défensives locquirécoises (2', 4', 5', 6', 9'). Acculés devant leurs buts, les GDLR allaient céder dès la 13' minute, suite à une percussion d'Anthony Messager sur l'aile droite qui échappait au défenseur et s'en venait fusiller Cédric "Tomete" Bouget. 1-0
Malmenés, mais pas pour autant abattus, les GDLR tentèrent de créer le danger devant les buts de Simon Bourchis par Jeff Tilly (16', 18') ou Jo Corson (20'), mais la défense de Plouvorn restait vigilante.
La suite de la première mi-temps voyait l'AGP dérouler son jeu, sans réelle opposition. Bousculée dans l'entre-jeu, les GDLR s'en remettaient à leur défense et à leur gardien, toujours très présent, pour ne pas encaisser un second but (26', 27', 33', 35'). Pourtant, poussé par leur coach qui s'évertuait à aller de l'avant, Locquirec termina bien les dernières minutes de la première période, laissant présager d'une suite plus alerte qu'en début de match.

A cinq minutes près..

Ce qui se vérifia. Dès la reprise, ce fut Locquirec qui porta le danger devant les cages plouvornéennes. Et si Syp' "Felice" Féat, Seb' Le Gall, ou Vinc' Gilot, ne purent arriver à concrétiser les occasions qui se présentèrent à eux (48', 49', 52'), Jo Corson s'en chargea à la 54', reprenant pleine lucarne, un magnifique retourné de Coco Clech que relâcha le gardien visiteur; 1-1 
Galvanisés par cette égalisation, les GDLR se reprirent à espérer une fin 
heureuse, cherchant à marquer une seconde fois par Jo Corson (59') ou vincent Gilot (67').
Mais le passage à vide des plouvornéens, surpris par l'égalisation des GDLR, ne dura pas assez longtemps pour permettre à Locquirec de conserver le score, pas aidé par un arbitrage discutable sur la seconde période (l'arbitre de champ, désigné pour la circonstance au tirage au sort, était un représentant de Plouvorn !). 
Néanmoins, il restait 5 minutes à jouer, quand sur corner, Thierry Kerriou 
plaçait une tête hors de portée du gardien locquirécois. Cruel pour Locquirec qui avait fait jusque là bonne figure sur la seconde partie de la rencontre.
Les dernières minutes ne changèrent en rien le résultat final, et ce fut sur la marque de 2 buts à 1 en faveur des visiteurs que se termina le match.

Si la victoire de Plouvorn n'a pas à souffrir de contestation sur l'ensemble 
des 90 minutes, il faut souligner la bonne seconde période des locquirécois qui n'ont pas démérité et y ont cru jusqu'au bout après l'égalisation, malgré un arbitrage peu en leur faveur. Les joueurs de l'AGP, interviewés à l'issue du match, reconnaissaient d'ailleurs que Locquirec avaient largement les atouts pour se maintenir en D1 et que peu d'équipes allaient prendre des points au fond de la baie. Il est vrai que Locquirec peut rougir musculairement des efforts déployés, mais n'a surement pas à rougir de la défaite, face à une équipe habituée à s'entrainer avec des joueurs de plusieurs niveaux au-dessus. 
By Lanig

En photo : malgré toute leur bonne volonté, les GDLR ont eu bien du mal à inquiéter l'AG Plouvorn, solide dans tous les compartiments du jeu.

Comments