Guillerm. L'Avant-Garde, une histoire de famille

publié le 6 nov. 2015 à 00:27 par Avant-Garde Plouvorn   [ mis à jour : 6 nov. 2015 à 00:30 ]

Avec le retour (comme chaque année à cette époque, dans son Plouvorn natal), d'Hervé Guillerm, âgé de 83 ans, ancien président de l'Avant-Garde de 1977 à 1985, son fils Alain, président ou coprésident de 1998 à 2009, et son petit-fils Maxime, vice-président ont évoqué leur histoire avec leur club. « En 1969, il n'y avait pas d'équipe de jeunes, a expliqué Hervé. J'ai lancé une équipe minimes, dont Alain faisait partie, puis je l'ai suivi jusqu'en juniors ». Hervé Guillerm prend les rênes de l'Avant-Garde, alors en Promotion d'honneur. En 1978, Loul Guéguen, entraîneur à l'AS brestoise, alors en D4, est en difficulté dans le club du Ponant, et Hervé Guillerm l'a convaincu d'entraîner le club léonard. Il y est resté 29 saisons et a amené l'AGP jusqu'à la Division d'honneur.

Onze années passionnantes

Pour Alain Guillerm, ce furent onze années passionnantes, seul ou en binôme. Dès 1998, l'AGP a accédé pour la première fois au septième tour de la Coupe de France, contre Guingamp, à Saint-Pol-de-Léon.Le club est devenu un spécialiste de la Coupe, atteignant huit fois le septième tour et quatre fois le huitième tour, exemple unique en Bretagne pour un titulaire de DH. « Mon meilleur souvenir a été la victoire sur le Stade brestois au septième tour, en 2002, et mon regret est de n'avoir pas pu atteindre les 32e s de finale, manqués de peu plusieurs fois, notamment en 2006, contre La Vitréenne. La satisfaction également d'avoir désormais des installations qui nous ont permis de recevoir, à Plouvorn, au septième tour (Bastia, en 2013) et huitième tour (Le Poiré-sur-Vie, en 2014) ». 

Le dernier des Guillerm, Maxime, a démarré dans les équipes de jeunes, puis s'est très vite tourné vers le management. « J'avais envie de m'impliquer, a-t-il indiqué. C'est très formateur. Je me suis ensuite engagé dans le bureau ». Dans cette histoire, l'entreprise Guillerm est partie prenante du club, comme le raconte son président, Alain Guillerm : « Il y a toujours eu des joueurs de l'Avant-Garde qui travaillent à l'entreprise ». Et Maxime de rajouter : « Au niveau financier, il faut capter le partenariat. Il faut du relationnel, c'est plus facile pour nous. Aujourd'hui, l'argent est devenu indispensable, même à ce niveau-là ».

Source © Le Télégramme ICI >>>
Comments