Football. Le terrain synthétique arrive à l’Avant-Garde (Le Télégramme)

publié le 5 juin 2019 à 01:19 par Thibault Troadec   [ mis à jour : 5 juin 2019 à 01:20 ]
L’Avant-Garde de Plouvorn aura son terrain synthétique dès la saison prochaine.À la fin d’une saison compliquée face à des adversaires équipés de terrains synthétiques, l’Avant-Garde de Plouvorn aura le sien dès la saison prochaine. Après plusieurs années d’attente, les 250 joueurs du club pourront s’entraîner tout l’hiver et espérer remonter au meilleur niveau régional.
Après une saison compliquée l’Avant-Garde de Plouvorn descend en régional 2 mais espère une remontée immédiate à l’échelon supérieur. Et le nouveau terrain synthétique pourrait en être l’artisan. « Au plus haut niveau régional, nos adversaires sont quasiment tous équipés de ce type de terrain », déplore le coprésident du club, Maxime Guillerm. Un avantage de novembre à mars, lorsque les terrains en herbe sont très souvent impraticables. Pour conserver le terrain principal, le club doit souvent passer par des arrêtés municipaux pour interdire l’accès à la pelouse.

Un handicap transformé en atout
Le club est réputé pour la défaillance de ses équipements. « Ce qui était un handicap va devenir un atout » puisqu’il n’existe pas de terrain synthétique entre Landerneau et Lannion. Des joueurs pourraient être attirés par un terrain de qualité tout au long de l’année. L’Avant-Garde de Plouvorn, qui compte 250 joueurs, espère tous les satisfaire de l’école de foot aux seniors. « Avec ce terrain, les joueurs pourront s’entraîner toute l’année, au lieu de rester à la maison l’hiver et d’arrêter le foot par frustration ».

Trois terrains de bonne qualité
Le terrain synthétique ne remplacera pas le terrain principal (il était trop utilisé pour le maintenir en bon état toute l’année), mais un terrain secondaire qui bénéficie de l’éclairage, nécessaire pour les entraînements à la tombée de la nuit. La bonne terre de ce terrain ira sur le troisième terrain pour en améliorer la qualité. Le terrain principal sera utilisé pour une rencontre par week-end. L’équipe fanion et l’équipe réserve se le partageront à raison d’un match chacune une semaine sur deux. Les autres équipes joueront sur le terrain synthétique.

Un projet coûteux
Depuis plusieurs années le club souhaite acquérir ce terrain. Pour convaincre la municipalité il a lui même réfléchi au moyen de financer ce projet d’une valeur de 550 000 € TTC. Le terrain synthétique a été validé par la municipalité en mars dernier et il sera opérationnel dès la saison prochaine. Un appel d’offres a été lancé, deux entreprises ont répondu. Le conseil municipal qui, se réunit lundi 3 juin, choisira celle qui réalisera les travaux. « Le club gagne de l’argent depuis plusieurs saisons, on s’est dit qu’il fallait investir et que ça nous serait bénéfique ». L’Avant-Garde de Plouvorn financera son terrain à hauteur de 60 % avec une somme oscillant entre 280 000 et 300 000€. Grâce notamment, à un autofinancement, à un prêt et à un financement participatif qui va être lancé sur le site HelloAsso. La fédération française de football et la municipalité subventionneront le projet.

Comments