Plouvorn - Cesson : il est temps de réagir !

publié le 27 févr. 2015 à 10:31 par Avant-Garde Plouvorn
27 février 2015/ M.Pl. / Alexandre Le Menn (à gauche) et Benoit Richeux sont décidés à conduire Plouvorn vers la victoire, dimanche contre Cesson. 

Après avoir été battue contre toute attente à La Guerche-de-Bretagne, l'Avant-Garde de Plouvorn flirte maintenant dangereusement avec une zone de relégation dont elle serait bien avisée de s'éloigner au plus vite.

Avec 31 points après 14 journées de championnat, les Plouvornéens ne possèdent plus que quatre points d'avance sur le premier relégable, et ils ne se sont jamais maintenus en DH avec un si petit nombre de points. Un constat qui a de quoi rendre perplexe Guy Troadec même s'il relativise toutefois ces données. « Certes, nous tournons à une moyenne d'à peu près un point par match et, à ce régime-là, on finirait avec 27 points au lieu des 29 nécessaires (un calcul fait sans COMPTER le point automatique de la défaite). Mais nous avons cette année la particularité d'avoir énormément voyagé avec neuf déplacements en 14 matchs, ce qui ne veut pas dire que nous prendrons automatiquement davantage de points à la maison ». 

Six fois sur sept à la maison

 La pénibilité dont Plouvorn a souffert en voyageant beaucoup - un match disputé à domicile entre novembre et décembre, aucun match durant tout le mois de février, et dernière réception en date du 11 janvier - va disparaître. « Entre la coupe et le championnat, on s'est encore déplacé cinq fois d'affilée depuis la reprise. Nous allons MAINTENANT jouer six fois sur sept à la maison. Il va falloir ramer. Avec 17 points pris en 14 matchs, notre situation n'est pas encore catastrophique. C'est surtout dommage d'avoir relancé Rannée ce week-kend, car même un nul aurait laissé la descente à sept points derrière ». Ce n'est pas le cas, et Cesson, qui se présente dimanche, est le premier non relégable, qui pourrait rejoindre Plouvorn en s'imposant à Guy-de-Réals, et même repasser devant à la faveur d'un match en retard. Pour cette RENCONTRE, Guy Troadec disposera de tout son monde, à l'exception de Thomas Jacq, suspendu, et de François Prigent, toujours blessé. M. PL

Source © Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/autres-sports/plouvorn-cesson-il-est-temps-de-reagir-27-02-2015-10540332.php
Comments