Plouvorn (R1). La roue va-t-elle tourner ? (Le Télégramme)

publié le 7 déc. 2018 à 03:04 par Thibault Troadec
Leader du Régional 1 après trois journées et autant de victoires (contre Pontivy, Vannes et Saint-Renan), l’AG Plouvorn avait lancé sa saison sur une dynamique identique à la précédente, marquée par un championnat de R2 maîtrisé et un billet composté pour l’élite régionale.

Puis, patatras… Les Léonards ne répondent pas depuis plus de deux mois, avec six défaites enregistrées en sept journées, dont une correction concédée à la maison face à la réserve concarnoise (0-8). L'Avant-garde, dixième avec dix points et sortie au septième tour de la Coupe de France avec les honneurs (0-1 face à la GSI Pontivy, club de N3), a désormais deux matchs devant elle pour redresser la barre avant la trêve (face à Châteaulin, puis à Auray).

Mais de quels maux souffre donc l’équipe de Jean-Charles Guilmoto ? L’entraîneur apporte un premier élément de réponse : « Nous devons être plus exigeants envers nous-même, et bien concentrés dans les zones de vérité, où nous ne sommes pas décisifs ». Constat qui n’a rien d’anodin. Les six revers concédés l’ont été devant les… six premiers du classement.

« La volonté est là »
La route menant au maintien est encore longue, certes, mais Guilmoto a confiance en ses joueurs. « Notre championnat démarre dimanche. J’espère surtout ne pas avoir de regrets à l’issue de la réception de Châteaulin. La volonté des joueurs est là, et le groupe, qui a la qualité pour se maintenir en R1, est réceptif ». Un effectif qui n’est pas épargné par les pépins, puisque Sacha Quéméneur, capitaine et fer de lance offensif de l’AGP, s’est blessé à l’entraînement il y a dix jours. Et le verdict est grave : rupture des ligaments croisés du genou. Un mal dont ont déjà été victimes Matthieu Tanguy et Johann Le Traon. Il est vraiment temps que la roue tourne du côté de Guy-de-Réals.

P. L. B.

Dimance (15 h), Plouvorn - Châteaulin
Comments