L'AG Plouvorn tout près de l'exploit ! le résumé de la journée par J-L Bautruche site officiel du Finistère Nord

publié le 26 nov. 2013 à 02:34 par Avant-Garde Plouvorn

L'AG Plouvorn tout près de l'exploit !

Une page entière sur le site de FF29n 

Il s'en est fallut de très peu pour que l'AG Plouvorn ne réalise l'exploit de sa vie face au CA Bastia (Ligue 2) En effet après avoir ouvert le score dès la 10ème minute par son capitaine Roguez, les joueurs de Guy Troadec auront des opportunités de tuer le match mais malheureusement le réalisme n'était pas au rendez-vous

et pour l'entraineur Plouvornéen et malgré un sentiment de fierté à l'égard de ces joueurs cet échec lui laisse (beaucoup) de regrets. Mickaël Quéré qui a eu la malchance de voir deux de ses frappes et son tir au but être repoussés par l'excellent gardien Bastiais et Jean-François Roguez, son capitaine et buteur du jour auront une pensée pour Ayméric Quéré (frère de Mickaël) qui devait faire partie du groupe mais qui malheureusement s'est blessé dans la semaine du match. On en profite pour lui souhaiter un prompt rétablissement. Je ne reviendrai pas en détail sur la rencontre puisque les analyses des deux coachs que vous pourrez lire reflète à elles seules la physionomie de cette rencontre qui à ne pas en douter restera très certainement comme étant un des temps forts si ce n'est le plus fort dans la vie du club qui pourtant en a connu pas mal d'autres lors des différentes épopées en Coupe de France depuis presque deux décennies.

Loul Guéguen sur « ses terres »

Même s'il est aujourd'hui à l'AS Brestoise son deuxième club dans lequel il entame sa 28ème  saison, le nom de Loul Guéguen est lié à vie à l'AG Plouvorn puisqu'il y aura passé 29 saisons ! On appelle ça de la « la fidélité » Les supporters ni s'y sont d'ailleurs pas trompé en scandant son nom lorsqu'il a rejoint le centre du terrain pour donner ce coup d'envoi.

 Un Stade en Jaune et Noir

Limité à 2000 places pour des mesures de sécurité le Stade Guy de Réals qui accueillait ce 7ème tour était tout de Jaune et Noir vêtu. Quand on sait que la commune compte quelques 2600 habitants c'est presque l'équivalent de 4 habitants sur 5 qui étaient présents tout en tenant compte bien évidemment que parmi les 2000 privilégiés toutes et tous n'étaient pas de Plouvorn. A l'ouverture des portes à 13 heures (le match s'est déroulé à guichets fermés) les premiers spectateurs attendaient le moment J pour franchir l'entrée du Stade afin de prendre les meilleures places possibles. Cette attente s'est déroulée dans de très bonnes conditions et sans bousculade grâce à une excellente organisation et à une météo favorable pour un tel évènement. Les médias  étaient bien représentés  entre presses écrites, radios, télévisions, etc… et que cet évènement restera à jamais gravé dans les mémoires de toutes celles et ceux qui y auront pris part, comme d'ailleurs tout comme celles et ceux qui n'y étaient pas.

Ambiance de feu 

Deux supporters avaient pris place dans la nacelle d'un chariot élévateur et pendant toute la rencontre ils ont mis une ambiance de feu et bon enfant dans un Stade tout acquis à la cause du « petit » face au « gros » qui a fait montre de beaucoup d'humilité avant, pendant et après la rencontre. Tout autour des mains courantes et dans la tribune il y avait du jaune et noir et lorsque Jean-François Roguez a ouvert le score c'était de la folie dans le Stade. Tout comme lorsque Mickaël Quéré a eu deux opportunités de tuer le match et que lors de la terrible séance des tirs au but leurs favoris ont mené à deux reprises…

Quelques beaux gestes

Plusieurs beaux gestes sont venus d'ailleurs de la part du président Bastiais Antoine Emmanuelli et de l'ensemble des personnes du club présentes avec lui : il va remettre un maillot « floqué » (sans jeu de mot) à son nom à notre président Alain Le Floch, il conversera avec toutes les personnes qui souhaitait lui poser des questions sur son club qui à ses dires est le plus ancien club Corse affilié à la FFF. On n'oublie pas la haie d'honneur que les professionnels de Bastia qui sortent tout juste de l'amateurisme ont réservée aux joueurs locaux. D'ailleurs à cette haie d'honneur se sont mêlés des supporters locaux ce qui montre bien l'ambiance qui a régnée lors de cette rencontre. L'autre beau geste c'est celui du Président du club Bastiais au plus petit budget de Ligue 2 qui a eu l'élégance de laisser l'intégralité de la recette au « petit club breton » surtout quand on sait ce que ce long déplacement aura coûté à son club. Rien que pour tout cela on ne peut que souhaiter au club Bastiais d'effectuer un long parcours en Coupe de France et obtenir son maintien en Ligue 2.

 Texte et photos Jean-Louis Boutruche


Lire ICI >>>



FICHE TECHNIQUE
 

7ème Tour Coupe de France

AG Plouvorn (DH) – CA Bastia (Ligue 2) : 1 – 1 AP – 4 tab à 5 !
 Stade Guy de Réals – Environ 2000 spectateurs dont 1700 entrées payantes
Arbitres : Christian Guillard assisté de Benoît Janet et Guillaume Mathoux
Délégués : MM. Guy Granville et Yves Colombier
Buteurs : J-François Roguez (AG Plouvorn) 10ème – Naby Damba (CA Bastia)
 
Composition des équipes (N° 1 à 16)

AG Plouvorn : Stéphane Derrien – Thomas Jacq – Jean-Philippe Porzier – Thomas Loaëc – Geoffrey Coquil – Benoît Richeux – Johan Le Traon – Alexandre Le Traon –Jean-François Roguez (capitaine) Michaël Quéré – Jean-Charles Guilmoto – Bruno Velly – Nicolas Simon – Damien Morizur – Vincent Quéguiner – Nicolas Séach (gardien remplaçant) Entraineur : Guy Troadec – Dirigeants : Olivier Morvan - Yvon Livolant – Vincent Péron

 CA Bastia : Antoine Philippon – Raphaël Romey – Anthony Salis – Adrien Monfray – Jean-Christophe Lamberti (capitaine) - Michel Moretti – Alexandre Cropanese – Yohan Oswald – Vincent Le Mat – Salim Moizini – Alasanne N'Diaye – Naby Damba – Aadil Assana – Romain Pastorelli – Mamadou Camara – Sébastien Lombard (gardien remplaçant) – Entraineur : Stéphane Rossi – Entraineur Adjoint : Lilian Nalis –Entraineur des gardiens : Dominique Murati – Kiné : Nicolas Le Guével -Président : MAntoine Emmanuelli.


 


ANALYSE DES COACHS
 

Guy Troadec (AG Plouvorn)

« Au final il y a un sentiment de déception. La déception de ne pas avoir profité des opportunités que l'on a eu, parce qu'on en a eu. On a un ballon de 2 – 0 dix minutes après l'ouverture du score, et encore celle du 2 - 1 en tout début de seconde période de la prolongation ! Autre déception lors de la séance des tirs au but au cours de laquelle on mène deux fois ! Ils ratent leur premier tir, nous derrière on marque on est devant, cela tient à peu de chose. Après quand on rate 3 penaltys sur 7 je pense que cela fait beaucoup pour se qualifier. Après je pense qu'en seconde mi-temps cela s'est un peu compliqué pour nous car de leur côté ils ont fait une seconde période beaucoup plus tonique et ils nous ont mis un peu plus en difficulté et dans les prolongations on commençait à souffrir physiquement et notre chance était très certainement d'atteindre la séance des tirs au but et espérer passer. A côté de cela il y a de la satisfaction, je veux dire que l'on en a donné encore un peu plus parce que du coup on a joué deux heures, on a été jusqu'aux tirs au but mais voilà on ne sera pas au tirage du 8èmetour ! Dans la série des tirs au but il ne faut pas rêver, en rater 3 sur 7 c'est trop. Quand ils ont raté le 5ème sous la barre et qu'à notre tour on rate le 7ème, ils ne vont pas rater à chaque fois et voilà au 7ème ils ont plié le match ! J'ai vraiment des regrets car quand il rate le premier tir au but on est devant et après il nous suffisait de mettre les 5, je dis bien il nous suffisait…Certes il restera des souvenirs mais c'est décevant pour ce groupe de joueurs là car la saison dernière ils ont déjà éliminés aux tirs au but par Plouzané, cela fait donc deux années de suite, c'est rageant ! Même avec du recul je pense que l'on aura très certainement des regrets d'être passé tout près de quelque chose. Malgré tout j'ai un sentiment de fierté, car je suis fier de mes joueurs qui ont fait ce que je leur avais dit de faire, ils ont montré que l'on savait très bien défendre, au final il n'a pas vraiment pas manqué grand-chose mais hélas… »

 Stéphane Rossi (CA Bastia)

« En Coupe on dit qu'il ne faut pas qu'être beau mais qu'il faut passer, voilà on est passé. Pour nous c'est une très bonne chose pour diverses raisons. La première c'est que l'on n'aura pas de trou au courant du mois de décembre et la seconde chose c'est que cela permettra à des joueurs qui reviennent de blessure d'avoir un temps de jeu intéressant ça s'est bien. Après sur le match en lui-même je dirai que l'on savait que ce serait très difficile. On a commencé très timidement on fait un cadeau royal sur l'ouverture du score qui les a mis en confiance. On savait que c'était une équipe qui défendait très bas avec un bloc très compact et qui nous embêterait à ce niveau là si on ne faisait pas la différence d'entrée. On ne l'a pas faite et on s'est retrouvé en difficulté. On effectue trois changements à la mi-temps, après on égalise, on marque un second but qui pour moi me parait être valable et qui aurait pu peut être nous faciliter la fin de match. Après c'est la loterie des tirs au but, on est passé, ça nous réussit aujourd'hui mais ça été très compliqué. Le championnat reste la priorité. On reste sur un match nul et une victoire, notre première dans le monde professionnel, parce qu'il ne faut pas oublier que l'on vient du monde amateur, que l'on a jamais évolué à ce niveau là. On commence a appréhendé un peu mieux ce championnat. On va recevoir le leader Metz qui était avec nous en National et qui ne nous avait pas battu et j'espère que comme on dit : « jamais deux sans trois » et que l'on pourra avancer tranquillement dans ce championnat et atteindre notre objectif qui est avoué et qui est la 17èmeplace »

Comments