CS Plédran (PH) - Jeunesse Combourgeoise (DSR): 1-4 Le Petit Poucet n'a pas à rougir (2/11/09)

publié le 5 nov. 2009 à 05:32 par Avant-Garde Plouvorn

Après avoir éliminé deux équipes hiérarchiquement supérieures lors des tours précédents, le Petit Poucet plédrannais a baissé pavillon face à Combourg, hier. Mais, la fête a été belle.

Pour l'entraîneur-joueur Nicolas Féret, cela ne faisait pas de doute: Plédran avait le mental et le physique pour jouer la qualification sur un match contre les Combourgeois. Le début de la rencontre lui donnait raison. Les locaux trouvaient en effet l'ouverture, transcendés qu'ils étaient par Dame Coupe et un public déchaîné. Lancé par Hugo Thomas, Nicolas Féret se faisait crocheter dans la surface par le gardien visiteur, Guillaume Gauple, en position de dernier défenseur. Penalty et carton jaune «orangé», la formation de l'ex-pro guingampais et briochin Bruno Rozé n'en menait pas large... Thomas marquait en prenant à contre-pied le portier adverse (1-0, 8e). Dans une ambiance indescriptible à «Horizon».
Combourg réagissait tout de même. Avec l'ex-Briochin Sébastien Allainmat, percutant à droite et Dauphaud Fauba - Fred Régnault, bon duo d'attaquants, le club de l'Ille-et-Vilaine multipliait les offensives. Si Alex Taillard, sûr dans ses prises de balle, faisait bonne garde, il allait finir par céder. Après des actions d'Anthony Mazel, d'une tête non cadrée (13e), de Julien Milon, d'une frappe de 25 mètres bien captée (15e) ou encore d'Allainmat, d'une tentative piquée (22e), Régnault, servi par Fauba, égalisait d'un tir à ras de terre (1-1, 24e).

Plédran en contre

Le CS Plédrannais, qui évoluait en contre, subissait trop les assauts adverses. Il encaissait un deuxième but suite à un centre relativement anodin d'Alexandre Desevedavy qui prenait bien son couloir gauche. Le ballon filait dans les buts, à la grande surprise de Taillard et du... centreur buteur (1-2, 30e). Sous l'impulsion de Steven Tasset, les locaux finissaient mieux la première période mais il manquait le dernier geste. Une frappe de Féret, trop écrasée, passait à côté du montant droit de Gauple (44e).

Triplé de Régnault

Avec un Fauba étincelant, aspirateur «high-tech» de ballons allant toujours de l'avant, la Jeunesse Combourgeoise était tout simplement plus forte que le Petit Poucet. Cela se vérifiait lorsqu'après un débordement de Milon, Taillard effectuait un arrêt de classe sur un tir à bout portant de Fauba (50e). Le cuir toujours collé aux pieds, «Pépite» Fauba continuait à mettre le feu dans le camp costarmoricain. Il manquait de réussite (64e) avant qu'une tête de Régnault ne passe au ras du poteau gauche du gardien local (65e). Si les Blancs ne renonçaient pas à l'image d'un «une-deux» Julien Richeux - Nicolas Féret qui mettait en danger la défense, ils voyaient leurs rêves de revenir au score s'envoler. Régnault, servi une première fois par... un Fauba accrocheur (1-3, 83e) et une seconde par Laurenti (1-4, 90e+2), s'offrait un triplé. Combourg pouvait savourer sa qualification tandis que Plédran saluait avec sportivité son vainqueur. Superbe.


Lire et voir les photos ICI >>>

Comments