Télégramme "Des Morbihannais confiants... mais prudents"

publié le 26 nov. 2009 à 00:24 par Avant-Garde Plouvorn   [ mis à jour : 27 nov. 2009 à 04:37 ]

GSI PONTIVY (CFA) - PLOUVORN (DSE). Alain Le Dour (entraîneur de la GSI) : «L'idéal était d'évoluer à domicile. Ce sera le cas avec ce tirage favorable sur le papier face à Plouvorn. Je dis bien sur le papier car un match de coupe de France n'est jamais joué d'avance, preuve en a été faite le week-end dernier avec Concarneau devant le FC Nantes. Aussi, pour atteindre les 32e de finale, la GSI devra réaliser un match très sérieux car, comme je le dis toujours, un bon tirage en Coupe de France, c'est lorsque vous passez».

Philippe Le Mestre (président de la GSI): «On a la chance d'évoluer à domicile. C'était mon premier souhait. Cela n'était pas arrivé depuis décembre2005, à l'occasion du 8e tour où nous avions reçu l'AS Vitré. Pour en revenir au tirage en lui-même, j'ai la même réaction que le coach: avant de penser aux 32e, il y a un match à jouer et à gagner devant une équipe de Plouvorn bien décidée à jouer sa carte à fond. Alors, prenons ce 8e tour avec énormément d'application, sans excès d'optimisme pour décrocher notre place en 32e de finale». Fabrice Péru (capitaine de la GSI): «Le fait de pouvoir jouer à domicile ce 8e tour de la Coupe de France est une excellente chose, d'autant que Plouvorn, sans mésestimer cette équipe, était l'une des plus petites équipes du chapeau. Il n'empêche qu'il nous faudra aborder cette rencontre avec un sérieux identique à celui qui nous a permis d'éliminer Cayenne dimanche dernier. Si c'est le cas, je crois sincèrement, vu notre potentiel, que le succès sera au rendez-vous». Daniel Bozec (président de Plouvorn) : «C'est une grosse déception de ne pas recevoir. Mais on savait que pour aller en 32es, il fallait créer un exploit. Nous y voila ! Si les joueurs le veulent, ils y arriveront. Nous n'avons joué que des équipes inférieures jusqu'à présent, et ce sont les joueurs qui peuvent maintenant faire l'exploit». Laurent Kerleroux (entraîneur) : «C'est une grosse déception, forcément. Pontivy, ce n'est pas n'importe quoi et j'avais récemment lu qu'ils voulaient monter en National. J'étais déjà déçu en découvrant le chapeau dans lequel nous étions, mais ce n'est pas maintenant que nous allons nous avouer vaincus. Tous les messages des joueurs le confirment».
Romorantin (CFA) - VANNES (L2). Loïc Désiré (entraîneur adjoint de Vannes): «C'est bien sûr un mauvais tirage dans la mesure où on va jouer à l'extérieur. Ça va être compliqué contre une solide formation de CFA qui possède dans ses rangs des joueurs d'expérience. Il faudra être vigilant et bien préparer ce rendez-vous. Il ne faut pas perdre de mémoire le très bon parcours de Romorantin l'an passé dans cette compétition. Sur un match il n'y aura pas beaucoup d'écart». Erwan Quintin (défenseur de Vannes) : «On aurait préféré jouer à la maison. On connaît bien Romorantin qu'on a cotoyé durant deux ans en National. C'est une équipe très solide et de qualité, où il y a de très bons joueurs. Ce sera plus dur du fait que l'on sera hors de nos bases. Il faudra afficher le même sérieux que contre la Vitréenne et se montrer patient. Maintenant, on joue quand même deux divisions au-dessus». Patrick Leugueun (capitaine de Vannes) : «Quand je jouais en CFA à Bordeaux, c'était une équipe qui m'avait fait toujours bonne impression. Il ne faudra pas montrer trop d'exès de confiance et ne pas prendre cette rencontre à la légère. Comme contre La Vitréenne, on sait ce qui nous attend face à une bonne formation de CFA et nous ne devront pas tomber dans le piège. Mais j'ai confiance dans le groupe».

Lire >>>


Comments