ARCHIVES‎ > ‎La presse‎ > ‎la presse locale football‎ > ‎

Clin d’œil à Gildas Fichaut

publié le 10 oct. 2012 à 22:18 par Avant-Garde Plouvorn   [ mis à jour : 10 oct. 2012 à 22:18 ]

Coupe de France/Saint-Pol - Trégunc. Revoilà Gildas Fichaut !



Arrivé à Saint-Pol en 2008, Gildas Fichaut a donc attendu sa 5e saison à tête de l'équipe fanion du Stade Léonard-Kreisker pour entrouvrir les portes d'un rêve qu'il a déjà connu en coupe de France. En recevant l'US Trégunc, samedi soir (19 h 30) aux Carmes, l'entraîneur stadiste (toujours joueur à 41 ans) se voit donc proposer une nouvelle occasion d'aller flirter avec les 7e et 8e tour, qu'il avait fréquentés à quatre reprises en moins de dix ans auparavant, avec l'AG Plouvorn. L'aventure s'était bien souvent terminée dans ce même stade des Carmes, contre Guingamp, Laval, Carquefou, mais elle s'était parfois aussi poursuivie, comme après l'élimination du Stade Brestois, par exemple, il y a tout juste dix ans. Mais, même si le SLK n'a plus connu le 5e tour (qu'il avait franchi victorieusement en 2003 à Saint-Thonan, puis l'année suivante à Saint-Renan, avant de chuter à domicile face au Stade Quimpérois, puis au Stade Plabennécois) depuis huit ans, Gildas Fichaut a déjà connu mieux avec Saint-Pol.

Un 8e tour avec Saint-Pol

Il ne faut pas oublier que ce Roscovite d'origine a été formé tout petit à l'école de football du SLK où il est arrivé en minimes après avoir débuté aux Paotred Rosko. Quelques années plus tard, on le retrouve en N3, au sein de la grande équipe saint-politaine, avec qui il est allé jusqu'au 8e tour de la Coupe de France, chutant contre Thouars (79) après avoir éliminé le Stade Quimpérois, alors en National. «Nous n'avons jamais pu aller bien loin en coupe, car presque chaque année, on s'est coltiné Landi FC, Plouvorn ou Morlaix. Et même si nous n'avons jamais perdu de beaucoup, on a cependant été éliminé à chaque fois au 2e tour. Avant de recevoir Trégunc, je ne vais rien dire de spécial aux joueurs: ils n'ont pas de pression, et s'ils ne sont pas motivés d'eux-mêmes pour jouer contre une équipe de deux divisions au-dessus, avec en vue un 6e tour, ils ne le seront jamais»! M.P.

Samedi (19 h 30).

Lire le Télégramme ICI >>>
Comments