ARCHIVES‎ > ‎La presse‎ > ‎la presse locale football‎ > ‎

Coupe de Bretagne (finale)/ Plouvorn - TA Rennes (1-6). A l'image de la saison

publié le 5 juin 2012 à 21:47 par Avant-Garde Plouvorn   [ mis à jour : 5 juin 2012 à 21:47 ]
Cette finale perdue, dimanche à Ploufragan, est véritablement à l'image de la saison que viennent de vivre les Plouvornéens, car le déroulement de ce match a été la copie conforme de ce qu'on a pu voir à plusieurs reprises en championnat.

Plouvorn joue bien, Plouvorn rivalise avec les meilleurs, mais au final, Plouvorn s'incline par manque d'efficacité, autant offensive que défensive. L'AG Plouvorn descend de DH, alors qu'elle n'avait jamais marqué autant de buts à ce niveau que cette saison: ni en 1995, 96, 97, 2000, 2007, 2009 et 2011, elle n'avait jamais atteint la barre des 30 buts, et pourtant, ça n'aura pas suffi. Il ne faudra donc pas tout mettre sur le dos des attaquants, qui, tout compte fait, n'ont jamais été si prolifiques en DH. En revanche, la défense n'aura jamais été aussi fébrile, car il faut remonter à très loin pour trouver plus de 60 buts encaissés dans une même saison, coupe et championnat confondus. «Nous avons effectivement pris trop de buts, car on tourne à la moyenne de 1,33 but encaissé par rencontre», confirme Laurent Kerleroux, qui quitte donc le club avec de la rancoeur et de la déception, mais aussi avec la chaleur du réconfort qu'ont tenu à lui apporter ses joueurs à l'issue de la défaite et au retour de Ploufragan.

«Ça fait tout drôle»

«La TA Rennes a mérité sa victoire et le match n'a pas été si mal que ça, même si je l'ai trouvé un peu lent en le regardant à la télé, dimanche soir. Mais les meilleurs ont gagné, et nous nous sommes appliqués à jouer avec nos armes, en défendant bien. Nous avons eu, nous aussi, des occasions. Mais, une nouvelle fois, on peut, mais on ne marque pas. Maintenant, ce qui est difficile c'est d'en avoir pris six: j'ai le même sentiment que quand nous étions allés à la GSI Pontivy, au 8e tour de coupe de France. Désormais, le rideau est tiré, et ça a fait tout drôle hier matin. Mais j'avais vraiment besoin de souffler un peu»!

Lire le Télégramme ICI >>>

Comments