ARCHIVES‎ > ‎La presse‎ > ‎la presse locale football‎ > ‎

Coupe de Bretagne/ Plouvorn - Quimper-Kerfeunteun. Place à la coupe!

publié le 29 avr. 2012 à 21:58 par Avant-Garde Plouvorn   [ mis à jour : 29 avr. 2012 à 21:58 ]

Après la victoire obtenue samedi à domicile contre Rannée-La Guerche, les Plouvornéens ont à peine eu le temps de savourer qu'ils doivent déjà se concentrer sur un nouvel objectif: les quarts de finale de la coupe de Bretagne qui se disputeront demain à 17h.

S'ils veulent aller affronter chez lui, le vainqueur du match entre Combourg et le Stade Pontivyen, les Plouvornéens devront tout d'abord passer l'écueil quimpérois. La dernière fois que les Quimpérois de Kerfeunteun étaient venus ici en coupe, ils avaient chanté et dansé au milieu du terrain Guy de Réals, à l'issue de cette rencontre du 4e tour de la Coupe de France (le 3octobre 2010). «Il n'est pas question que ça recommence», indique Laurent Kerleroux, encore sous le charme de la victoire obtenue contre Rannée-La Guerche.

«Nous ne sommes pas morts»

«On a pourtant assisté à une pauvre première mi-temps, face à une équipe qui était surtout venue pour ne pas perdre, mais qui n'a pas tellement insisté par la suite. Nous avons remis les choses en place à la mi-temps, et, comme le dit Tony Rolland, c'est loin d'avoir été notre meilleur match, mais au moins nous avons gagné. On prend quatre points, on met la pression sur tous les autres, nous ne sommes pas morts, et maintenant, il y a une place en demi-finale de la coupe à jouer. Je ne sais pas du tout dans quel état d'esprit sera cette équipe de Quimper, qui aura eu un jour de moins que nous pour récupérer. Comme vous avez eu l'occasion de l'écrire, c'est l'équipe en forme du moment, et depuis un mois que nous sommes allés nous faire battre en championnat là-bas (3-1), elle n'a pas perdu un match (Ndlr. à l'aller, début novembre, Plouvorn l'avait emporté 2-0). Pour cette rencontre, nous serons privés de Benjamin Le Pape et Mickaël Moal, suspendus, et de Stéphane Derrien, notre gardien, qui laissera sa place à l'homme de la coupe, Nicolas Séach, qui ira jusqu'au bout si on se qualifie. Régis Cueff et Bruno Velly vont intégrer le groupe, eux aussi.»

Lire le Télégramme ICI >>>
Comments