ARCHIVES‎ > ‎La presse‎ > ‎la presse locale football‎ > ‎

Coupe de Bretagne. Plouvorn et Saint-Pol continuent

publié le 17 janv. 2012 à 08:59 par Avant-Garde Plouvorn   [ mis à jour : 17 janv. 2012 à 08:59 ]

Si l'US Cléder est tombée avec les honneurs face à Lannion, l'AG Plouvorn a mis du temps pour s'imposer sans discussion possible, tandis que les Saint-Politains sont revenus de très loin pour se qualifier finalement.


Saint-Pol - Gazélec Saint-Brieuc (5-1, ap). En voyant en l'ampleur du score, on pourrait penser que la victoire saint-politaine ne fut qu'une simple formalité. Il n'en a rien été, bien sûr, car les hommes de Gildas Fichaut étaient tout simplement éliminés au moment d'entamer le temps additionnel. «Il faisait froid, mais nous avons eu très chaud», indique le coach léonard. «Nous n'avons jamais su mettre notre jeu en place face à une équipe qui jouait constamment derrière et qui balançait de grands ballons. Les Briochins réussissent à marquer un but sur la seule occasion qu'ils ont pendant le match. Mais nous avons la chance d'égaliser juste avant la fin et, à ce moment-là on pensait qu'ils allaient faiblir moralement. C'est ce qui s'est passé ensuite». Coup de chapeau, au passage, à Julien Sévère, qui a inscrit un quadruplé pendant les prolongations! 
Stade Briochin - Plouvorn (0-1). Si la qualification des Plouvornéens ne s'est dessinée que pendant les prolongations, leur domination a été sans partage tout au long de la partie, comme l'explique Laurent Kerleroux: «Nous aurions dû éviter ces prolongations car Saint-Brieuc ne nous a peut-être pas proposé grand-chose mais c'est vraiment une belle équipe dans son organisation défensive. D'ailleurs, en championnat, elle n'a pris que quatre buts en dix matchs de DSE. Ça n'a donc pas été facile de trouver la clé de ce verrou, bien qu'on ait eu 70% de possession du ballon. Mais notre victoire est logique et n'est contestée par personne, à l'issue d'un match très intéressant à jouer sur un joli terrain. Mais il y a un gros point noir avec la blessure de Jean-Charles Guilmoto, victime d'un claquage ou d'une déchirure: on en saura plus dans la semaine». 
US Cléder - FC Lannion (2-5). À trois minutes de la fin le score n'était encore que de 3-2 en faveur des Lannionnais, ce qui permet de comprendre la satisfaction des Clédérois malgré leur élimination: «On peut tout de même être déçu de notre première mi-temps, où les Lannionais ont trois occasions et mettent deux buts, tandis que, nous, nous en avons presque davantage qu'eux. On appelle cela le réalisme», explique Christophe Salaun. «En seconde période, on avait pour consigne de rester bien en place et d'essayer de marquer un but, c'est ce qu'on a fait, mais malheureusement on en prend un aussitôt derrière. Et c'est encore ce qui s'est passé lorsque nous sommes revenus à 3-2. Mais c'est une bonne préparation pour les échéances à venir et nous n'avons pas été ridicules».

  • Lire M.Pl.dans le télégramme ICI >>>
Comments