ARCHIVES‎ > ‎La presse‎ > ‎la presse locale football‎ > ‎

Coupe de France (4e tour). Il n'en reste plus que deux !

publié le 3 oct. 2011 à 21:59 par Avant-Garde Plouvorn   [ mis à jour : 3 oct. 2011 à 22:03 ]
Nicolas Séach, gardien héroïque, a complètement disparu sous la meute de ses coéquipiers de Plouvorn. Photo Michel Pleiber

Comme en 2002 et en 2004, la périphérie morlaisienne n'aura que deux représentants au cinquième tour. En effet, seules ses deux têtes de file (Plouvorn et Morlaix) ont réussi à passer, mais elles auraient dû être rejointes par Plouescat, qui a vraiment «mangé» la feuille de match, tandis que Cléder tombait avec les honneurs à Ergué-Gabéric, et que Saint-Politains et Landivisiens étaient sortis sans gloire par des clubs hiérarchiquement inférieurs.


Plouvorn - Langueux (2-2, 3 tab à 0). Laurent Kerleroux: «On va retenir deux choses essentielles, la première c'est, bien sûr, la qualification, et la deuxième c'est la force mentale qui nous fait revenir deux fois au score. Et un grand merci à Nicolas Séach, qui nous a tiré une belle épine du pied! Mais, c'est souvent comme cela, pour se sortir d'un tel match, il faut, soit un coup de pied arrêté, soit un exploit individuel».
Rostrenen - Morlaix (1-2). Jean-Marc Carnot: «Avec Jean-Louis Méar, nous sommes globalement satisfaits, si ce n'est que nous aurions dû marquer avant. Le seul regret que l'on pourrait avoir est de ne pas avoir concrétisé nos occasions en première mi-temps, car, avec la chaleur, plus ça allait, plus ça devenait difficile. Et, après une égalisation que nous avons concédée sur ce que je qualifierai de "casquette", nous avons eu très chaud, parce qu'ils se sont présentés à deux devant Sam Minoc, et ils ont frappé la transversale: nous avons donc frôlé la correctionnelle. Mais au vu des conditions, face à une équipe très motivée, la prestation des gars a été cohérente: qualification difficile, mais méritée».
Plouescat - Lannilis (0-2). Benoît Milin: «Nous avons pourtant fait une superbe première mi-temps, car les gars ont respecté toutes les consignes, et je suis déçu pour des jeunes comme Julien Kerbrat, 17 ans, qui nous sort un match super. Maintenant, il faut continuer, malgré ça. Mais il faudra les mettre au fond, car Lannilis a deux occases et ça fait deux buts. Le second ne veut rien dire bien sûr, car nous jouions alors à trois derrière et à quatre devant: mais quand ça ne veut pas...».
Ergué-Gabéric - Cléder (3-1). Johann Dubois: «Nous avons été bien pendant à peu près une heure, mais quand on prend le deuxième but, on sort alors du match. Et la blessure de Christophe Salaun (adducteurs) nous fait mal aussi».
Ploubezre - Saint-Pol (1-0). Gildas Fichaut: «Ça été un match avec très peu d'occasions, et on en prend un sur coup de pied arrêté. Ça s'est joué à très peu de choses, et ça aurait pu tourner aussi bien en notre faveur, car c'était largement à notre portée».
Bohars - Landi FC (3-0). Ronan Le Bras: «C'est une grosse déception par rapport à la prestation qui a été la nôtre, face à un adversaire inférieur hiérarchiquement, mais cette différence ne s'est pas vue durant toute la rencontre. Bohars mérite amplement sa victoire et quand on prend 3-0 on ne peut que s'incliner. Nous prenons trois buts dans le jeu, parce qu'on n'y était pas du tout».

  • lire M.Pl.dans le telegramme ICI >>>
Comments