ARCHIVES‎ > ‎La presse‎ > ‎la presse locale football‎ > ‎

Coupe de France (7e tour)/ AG Plouvorn - CA Bastia, aujourd'hui (14 h 30). Plouvorn bout d'impatience...

publié le 15 nov. 2013 à 22:55 par Avant-Garde Plouvorn   [ mis à jour : 15 nov. 2013 à 22:55 ]


Dans son petit stade garni de 2.000 spectateurs, curieux d'assister à cette affiche insolite, Plouvorn et son entraîneur Guy Troadec vont défier le CA Bastia, dernier de Ligue 2.


Les 1.700 billets sont partis comme des petits pains. Les guichets du stade Guy-de-Reals, où prendront place près de 2.000 spectateurs en cet après-midi ensoleillé, dans un décor magnifique de Coupe de France, seront fermés. Le Chaudron de Plouvorn va bouillir. C'est avec les onze garçons qu'il avait conduits au titre de champions de DHR en 2011, puis de DSR en 2012, avec certains qu'il avait même piochés en équipe C, que Guy Troadec va donc défier les professionnels de Bastia ! L'entraîneur de Plouvorn ne doute de rien, et surtout pas de ces joueurs-là (11 sur les 16) qui ont accédé à la DH en mai dernier. « Entre le maintien et un excellent parcours en coupe, je choisirais la coupe », avait annoncé Guy Troadec en début de saison. Le voilà servi.

« Il faudra surtout bien défendre »

« Pour moi, c'est déjà une énorme satisfaction d'être là, car ce sont des moments rares pour des joueurs de foot, et, depuis que je suis à la tête de cette équipe, j'ai toujours dit que c'était l'objectif du club. Pour faire parler de Plouvorn, c'est ce qu'il faut : on serait leaders en championnat de DH, tout le monde s'en ficherait, mais là, ce n'est plus pareil. Je suis heureux pour les dirigeants aussi, car ce match va résoudre une bonne partie de notre budget de fonctionnement pour la DH. Ça va soulager ! Et c'est quand même extraordinaire, pour un petit bled de 2.700 habitants, de vivre un tel événement dans notre chaudron ! »

Pendant que le coach savoure, les joueurs, eux, ne peuvent s'empêcher de rêver. « Il ne faut pas se dire que ce sera du 50-50 car ils sont derniers de Ligue 2. Il faut être objectif mais il faut aussi y croire : un match est fait pour être gagné, surtout en Coupe », avance le capitaine Jean-François Roguez. « J'espère qu'on ira jusqu'aux tirs au but... ou que l'on marquera à la 90e ou 91e... », envisage le gardien Stéphane Derrien. « Il faudra surtout bien défendre et tenir jusqu'à la mi-temps mais j'ai confiance en l'équipe », appuie encore le défenseur « Mick » Moal alors que son président Jean-Marc Jaffrès se refuse au moindre pronostic : « C'est bien d'y croire mais il ne faut pas oublier que les Corses sont des pros et qu'ils ne viendront pas ici pour faire du tourisme... »

« Du duel à un contre un sur tout le terrain »

Tout comme son président, l'entraîneur, Guy Troadec ne tire pas de plan sur la comète mais il livre sa recette : « Peu importe comment l'adversaire joue, nous savons ce que nous avons à faire : du duel à un contre un sur tout le terrain ! On sera obligés de défendre comme des chiens. La clé, elle est là, et comme disait un autre Guy (ndlr : Roux) : « Il faut que votre adversaire sente votre haleine dans son cou et la pointe de vos chaussures sur ses talons... » Le ton est donné...

Lire Éric Daniellou et Michel Pleiber dans le télégramme ICI>>>
Comments