ARCHIVES‎ > ‎La presse‎ > ‎la presse locale football‎ > ‎

Division d'Honneur. L'envolée de la Saint-Co Locminé

publié le 10 févr. 2011 à 08:49 par Avant-Garde Plouvorn   [ mis à jour : 10 févr. 2011 à 08:53 ]
VANNES OC - PLOUVORN (0-0). Kalou (à droite) et le Vannes OC n'ont pas réussi à prendre l'avantage sur une équipe de Plouvorn bien regroupée défensivement. Photo Pascal Robert


Lire le Télégramme ICI >>>


_______________________________________________

Pendant que le Voc «piétinait» devant Plouvorn, la Saint-Co allait battre Cesson, prenant du même coup ses distances au classement sur ses rivaux les plus dangereux. Belle opération également pour l'Elvinoise, revenue couverte de lauriers après sa belle et nette victoire à Brest.


Didier Noblet (SAINT-Co): «Cesson était bon à prendre». Déjà victorieux lors du match aller, les joueurs de Didier Noblet ont enfoncé le clou, dimanche, sur le sol d'une équipe de Cesson qui semble marquer actuellement le pas. «J'ai eu le sentiment que c'était même plus facile qu'attendu», confiait Gaétan Boudard. «Je crois que nous avons pris cette équipe au bon moment», renchérissait Didier Noblet. «J'ai trouvé cette équipe de Cesson moins performante qu'à l'aller. Et nous, nous avons fait le match qui fallait, en faisant le dos rond lorsque c'était nécessaire et en cherchant à saisir toutes les opportunités qui se présentaient. Cesson a été plus mordant en première période, alors que nous avons la maîtrise du jeu en seconde mi-temps. Cette victoire nous conforte mais ne doit pas nous griser. Et j'observe que les absences de Plunian, Malle, Le Sauce, Jubert, Le Boursicaud, Oger et Coquillas n'ont pas eu l'influence néfaste que je redoutais».
Lionel Crenn (VOC): «les mêmes maux». Le Vannes OC, malgré de très louables intentions a coincé à nouveau à domicile. «Ce 0-0 n'est certes pas suffisant, mais c'est difficile d'en vouloir aux joueurs. Ils ont fait un bon match devant une équipe de Plouvorn solide et bien organisée défensivement. Nous souffrons en fait des mêmes maux-essentiellement notre capacité à convertir nos situations - depuis quelques semaines et je crois qu'actuellement, nous n'avons plus la justesse et le soupçon de talent indispensables pour faire la différence. Le fait de jouer chez nous n'est pas non plus forcément un avantage. Toutes les équipes viennent pour ne pas perdre. C'est un fait constant et il faut faire avec. Maintenant, tel que c'est parti pour la Saint-Co, je ne vois pas qui, actuellement, peut lui faire de l'ombre. Cette équipe à un parcours de futur champion.»
Bruno Lantrin (Elvinoise): «J'ai retrouvé mon équipe». Bruno Lantrin, l'entraîneur elvinois, ne boudait pas son plaisir, hier, au lendemain de cette expédition en terre finistérienne. 3-0, le score parfait qui en disait plus qu'un long discours. «Sur un stabilisé avec lequel nous nous sommes très rapidement familiarisés, l'équipe a fait un très gros match. Et, au-delà du score, je suis surtout très satisfait de la manière et plus encore de l'état d'esprit affiché par le groupe. Là, j'ai vraiment retrouvé mon équipe, celle du début de saison, volontaire, généreuse, enthousiaste, conquérante, en un mot heureuse de jouer. Nous n'avons quasiment pas concédé une seule situation à nos adversaires et ce match va nous servir pour préparer la venue prochaine du Vannes OC dans une plus grande sérénité. Des deux rencontres à Brest et face à Vannes j'avais coché deux fois le nul, soit quatre points. Nous les avons déjà. Ce qu'on pourra tirer devant le Voc sera forcément un plus».


Comments