ARCHIVES‎ > ‎La presse‎ > ‎la presse locale football‎ > ‎

LeTélégramme "Coray (DSR) - Plouvorn (DSE) : 3-7 Plouvorn était au-dessus"

publié le 1 nov. 2009 à 23:16 par Avant-Garde Plouvorn   [ mis à jour : 1 nov. 2009 à 23:20 ]

Hier à Coray, Plouvorn a été fidèle à sa réputation: costaud et solide dans toutes ses lignes. A toutes ces qualités, les Nordistes ont ajouté l'efficacité pour l'emporter 7à 3. Dans ces conditions, leur qualification pour le septième tour de la Coupe de France est amplement justifiée.

Toutes les équipes hiérarchiquement inférieures ont en commun de redouter les entames de match. Face à (théoriquement) plus fort, il faut s'accrocher d'entrée. Pour n'avoir pas su négocier cette période cruciale, les Glaziks, qui devaient composer avec les absences de Pérennec et Coustans (suspendus) et Bouguennec (claqué vendredi soir), ont sombré tout de suite. On ne jouait pas depuis trois minutes que Guilmoto s'était en effet déjà procuré deux occasions. L'excellent numéro8 visiteur ratait la première, mais pas la deuxième: sur un centre venu de la droite, il ouvrait le score (3e) du plat du pied.

Le calvaire corayen

Le cauchemar corayen ne faisait en définitive que commencer car les bleus se retrouvaient menés 3-0 avant la demi-heure de jeu, grâce à des buts signés Hascoët contre son camp (17e), puis à nouveau Guilmoto (26e) suite à un grand pont. Le match virait au calvaire, même si, à l'inverse de Courtay dont la frappe passait à côté (4e), de Le Fur qui tirait au-dessus (23e), de Rannou dont la tête ne trouvait pas le cadre (29e), Suignard entretenait un peu l'espoir en réduisant le score d'une jolie frappe lobée (31e). Le milieu de terrain local procurait une nouvelle fois aux siens des raisons d'y croire en inscrivant son deuxième but personnel, à nouveau sur une frappe lointaine qui trompait Derrien (58e). C'était dans la foulée du quatrième but plouvornéen signé Salaün (57e).

La suite ICI >>>
Comments