Coupe de France (4e tour). Il valait mieux être de sortie!

publié le 1 oct. 2012 à 22:37 par Avant-Garde Plouvorn   [ mis à jour : 1 oct. 2012 à 22:39 ]

Le souhait d'Yvon Le Roux. Présent à Bénodet pour donner le coup d'envoi du match FC Odet - Quimper-Kerfeunteun (2-5), le Quimpérois et ancien dirigeant concarnois Yvon Le Roux (52 ans, ci-contre photo Luc Besson) verrait bien un Quimper-Kerfeunteun (DH) - US Concarneau (CFA) au cinquième tour. Mais un QK - Plouvorn (DSE) ne serait pas non plus pour déplaire au «colosse de Plouvorn». Tirage du 5e tour ce soir à Morlaix

Lire le Télégramme ICI >>>

Sur les six équipes du secteur morlaisien, toutes celles qui étaient en déplacement se sont qualifiées, au contraire des deux qui avaient l'avantage du terrain, mais qui n'ont vraiment rien à se reprocher.


Saint-Thégonnec - Lannion (0-3). À Saint-Thégonnec, Éric Guyomarch est satisfait de ses joueurs malgré l'élimination, bien qu'il trouve le score un peu trop sévère: «Lannion a mérité sa victoire, mais nous nous sommes créé quelques occasions».
Santec - Gouesnou (1-2). À Santec, aussi, Gaëtan Guinamant ne peut rien reprocher à ses joueurs: «On sort de là avec énormément de déception et de frustration, parce que je pense que nous méritions la victoire au vu de notre débauche d'énergie et du nombre d'occasions devant le but: je félicite mes joueurs car ma déception est à la hauteur de leur investissement. Bravo à Gouesnou à qui je souhaite un bon tirage.»
Tréglonou - Morlaix (0-5). Pour Laurent David, l'important est, bien sûr, la victoire: «On marque très tôt, et comme c'est souvent le cas dans ces situations-là, l'équipe supérieure se relâche, et c'est ce qui s'est passé. Honnêtement, en première période, il y a eu cinq occasions de chaque côté, on n'en marque deux, mais ce qui n'est pas normal c'est d'avoir concédé autant de situations devant notre but»

.
Grâces - Plouvorn (0-2). Guy Troadec, qui avait emmené quatre des «Colosses» de 2002 avec lui (Cueff, Moal, Roguez et Kerriou), était bien content d'avoir ouvert le score rapidement: «Cela fait deux mois que nous avons commencé, avec zéro défaite pour dix matchs. Que demander de plus, même si on n'est pas encore génial dans le jeu? Peut-être un second but qu'on aurait dû marquer plus tôt.» 


Ploubazlanec - Cléder (2-3). Les Clédérois se sont-ils fait peur? Johann Dubois répond: «Oui, sur deux coups de pied arrêtés à 2-0, puis à 3-1, car nous avons péché par précipitation dans le dernier geste durant le temps réglementaire. Mais les gars ont su répondre présent dans le jeu et dans l'esprit, et je félicite les nombreux supporters venus nous aider».
Pommerit-Merzer - Saint-Pol (0-1). En véritable commando de coupe, les stadistes léonards ont fait parler la hiérarchie, à la satisfaction de Gildas Fichaut: «Ça n'a pas été un très grand match, sur un terrain bosselé, mais nous marquons sur coup de pied arrêté et ça suffit à notre bonheur, car nous continuons sans prendre de but.»

Lire le Télégramme ICI >>>




Comments