Coupe de France. Les Glaziks sortent la tête haute

publié le 14 oct. 2013 à 00:18 par Avant-Garde Plouvorn   [ mis à jour : 14 oct. 2013 à 00:25 ]
Battus 3 à 0 par Plouvorn, les hommes d'Erwan Gourlaouën n'ont pourtant pas démérité. Ils quittent l'aventure de la Coupe de France la tête haute.

Le but encaissé prématurément dans les cinq premières minutes laissait craindre une valise, il n'en a rien été. Les coéquipiers de Gilles Coustans, le capitaine, peuvent même nourrir quelques regrets quand on regarde la physionomie de la rencontre. Avec un brin d'adresse supplémentaire devant le but, notamment dans le dernier quart d'heure de la première mi-temps, ils auraient pu faire douter cette belle équipe de Plouvorn, qui évolue quatre divisions au-dessus. Malheureusement, les deux occasions très franches d'Olivier Suignard et de Benoît Bourhis n'ont pas été converties, et c'est donc sur le score de 1-0 pour Plouvorn que les deux équipes regagnaient les vestiaires à la mi-temps.

L'arbitre refuse un but

À la reprise, les 350 spectateurs (214 payants) massés tout autour du stade de Poullen y croyaient encore, et ont même cru un moment à l'égalisation lorsqu'un ballon dans les airs a fini dans la cage du gardien adverse. Joie de courte durée, l'arbitre ayant sifflé une faute sur le gardien. À peine le temps de se remettre de ses émotions qu'un contre assassin de l'Avant-garde douchait l'enthousiasme du public, le goal des Jaune et Bleu ne pouvant que repousser un premier tir à bout portant dans les pieds de l'attaquant adverse, qui n'avait plus qu'à pousser le ballon au fond des filets.

Une belle fête du foot

À 2-0, les choses devenaient très compliquées, même s'il fallait encore une belle envolée du gardien nord-finistérien pour éviter de faire renaître un petit espoir. À un quart d'heure du terme de la rencontre, Plouvorn faisait parler sa condition physique et, sur un penalty, portait le score final à 3-0. Les Glaziks ne goûteront pas, cette année, aux joies d'un sixième tour de Coupe de France. Les plus forts ont gagné, mais loin d'avoir démérité, les hommes d'Erwan Gourlaouën ont offert une belle fête du football à leur public.

Lire le Télégramme ICI >>>


TOUS LES Résultats   ICI>>>   


Coray (PH) - Plouvorn (DH) : 0-3. Plouvorn, c'est du costaud

En se qualifiant, pour le 6e tour, hier à Coray, Plouvorn, très solide, n'a pas laissé le suspense s'installer.

Samedi encore, Gilles Coustans, le capitaine corayen, évoquait l'importance, quand on est le petit, de ne pas prendre de buts d'entrée contre le gros. C'est pourtant ce scénario catastrophe qu'ont subi les hommes d'Erwan Gourlaouen, hier après-midi, en étant punis dès le début de la rencontre. On n'avait en effet pas fini de jouer la troisième minute que Quéré, à la réception d'un long coup franc, surgissait entre le point de penalty et les six mètres pour catapulter le ballon au fond des filets de Pérez (3'). Bizarrement, le portier glazik allait d'ailleurs passer un après-midi plutôt tranquille.

Le temps des regrets 

Tout juste allait-il devoir s'employer sur des actions de Velly (51'), Quéré (55'), mais c'était à des moments où les siens se jetaient dans la bataille afin de revenir au score. Entre-temps, le but initial de Quéré avait été suivi de deux autres, signés Guillemoto (61'), en deux temps, puis Jacq (76'), transformant un penalty pour une faute sur J. Le Traon. C'était alors le temps des regrets pour les Bleus qui avaient pourtant réussi une belle première période, rivalisant avec les Plouvornéens. En effet, les protégés de Jean Péron auraient même dû revenir aux vestiaires avec, au moins, un score de parité. Mais pour cela, il aurait fallu que Suignard convertisse sa tête sur un caviar de Le Du (17') ; que Bourhis arrive à mettre la balle au fond après l'avoir chipée au défenseur vert (23') ; que la volée de F. Péron ne soit pas sauvée sur la ligne (24') ou qu'un but ne soit pas refusé à Kéraudren pour une faute sur Derrien (53'). La réussite avait choisi son camp, celui des partenaires de Jean-François Roguez, bien emmenés par les excellents Quéré et A. Le Traon. 

La fiche technique

Arbitre : M. D. Cargouet (Auray). 280 entrées payantes. BUTS. Plouvorn : Quéré (3'), Guillemoto (61'), Jacq (76'sp).

Lire le Télégramme ICI >>>


Comments