DH/ AG Plouvorn - FC Guichen : 0-0. Un goût d'inachevé

publié le 29 août 2010 à 22:43 par Avant-Garde Plouvorn   [ mis à jour : 29 août 2010 à 22:48 ]

Face à une équipe de Guichen réputée pour sa solidité défensive, et qui a rarement pu s'approcher des buts de Séach, Plouvorn a eu le monopole du ballon mais s'est créé trop peu d'occasions pour pouvoir espérer l'emporter.

La première période est marquée par le bon travail d'Hallégot devant la défense centrale visiteuse, mais l'avant-centre local est bien trop esseulé. Il est toutefois aidé par Corson, très actif sur l'aile gauche, comme sur ce renversement de jeu pour la volée de Da Costa qui longe le but de Saulais (13e).

Plouvorn domine

À la demi-heure de jeu, un coup franc de Da Costa trouve Hallégot, qui tente une tête en arrière, mais le portier visiteur est vigilant sur sa ligne (30e). Quatre minutes plus tard, un corner de Quéré est renvoyé par la défense guichenaise et la balle est reprise d'une manière fulgurante par Rolland, traversant toute une forêt de jambes pour frôler le poteau (34e). Plouvorn domine, combine bien dans l'entrejeu, mais n'arrive pas à percer le bloc défensif visiteur jusqu'à la pause. En seconde période, Guichen joue plus haut mais Plouvorn a toujours la mainmise sur le jeu. À peine entré en jeu, Bellec frappe de vingt mètres mais Saulais se couche bien (58e), avant de renvoyer, d'une main ferme, un puissant coup franc de Da Costa (60e). Après une belle reprise de quarante mètres de Le Goff, de peu à côté (68e), le latéral droit local adresse un coup franc sur la tête de Guilmoto, qui croise trop pour l'action la plus dangereuse depuis le début de la rencontre (72e). La balle de match est ensuite offerte à Plouvorn et Bellec, qui hérite d'une balle en profondeur de Da Costa pour se présenter seul devant Saulais et placer la balle... au-dessus du cadre (85e). Plouvorn a laissé passer sa chance et la reprise de Loaec, d'un ballon repoussé à la suite d'un corner, finira elle aussi dans les nuages (88e). Le dernier mot aurait pu revenir à l'ailier visiteur, Bonenfant, qui tergiverse alors qu'il aurait pu aller seul vers le but de Séach. Mais c'eut été trop injuste pour Plouvorn (90e+4).

Lire MP, le Télégramme ICI>>


Comments