DH/ Elven - Plouvorn (0-1). Une première !

publié le 21 janv. 2011 à 05:02 par Avant-Garde Plouvorn   [ mis à jour : 21 janv. 2011 à 05:08 ]

Pour son deuxième déplacement consécutif en moins de huit jours, l'AG Plouvorn a remporté sa deuxième victoire d'affilée, ce qui constitue une première dans l'histoire du club en DH depuis sa première apparition à ce niveau en 1994.

C'est vrai qu'il n'est pas habituel de se déplacer deux fois de rang. Mais de la victoire chez l'Elvinoise, ce n'est pas cette statistique que retiendra Laurent Kerleroux, qui préfère évoquer les 28 points engrangés au bout de onze journées. «A Elven, on a livré un gros match: les meilleurs ont gagné et ça nous fait deux victoires à l'extérieur, et sur une belle équipe. Ce qui fait le plus grand plaisir, c'est que le coach adverse est venu me féliciter en disant que j'avais une bien belle équipe, que nous étions très solides, qu'on avait la réputation de jouer et qu'on avait vraiment très bien joué. Nous avons été performants, tout le monde a joué ensemble, à l'image de Benoît Prigent, qui, même s'il n'a joué que douze minutes, s'est mis au diapason avec les autres. Notre victoire est plus que logique, car on doit marquer deux autres buts, sur des duels perdus en fin de rencontre par Damien Morizur ou Mick Quéré, seuls devant le gardien. Si on est réaliste, on gagne 3-0. Nous avons réussi à créer du jeu chez l'adversaire, sans nous mettre en danger et pourtant il y avait du beau monde en face. Il faut maintenant surfer sur cela, surtout sans s'enflammer. On met le premier relégable à huit points et c'est cela qu'il faut regarder. Il faut préciser aussi qu'on a joué sur un bon terrain. Quand vous avez des gars comme Damien Morizur ou Orlando Da Costa, qui aiment le ballon, sur un terrain comme ça, c'est différent. Pour tout vous dire, le but qu'on marque a été joué à une touche de balle et un supporter adverse est venu serrer la main de notre président en disant:? Bravo d'avoir marqué un aussi beau but! ?. Ce n'est quand même pas rien! La copie a été bonne, on la garde, et maintenant on va se consacrer sur autre chose, car rien n'est jamais acquis, et il ne faut pas oublier qu'il reste encore quinze matchs.» Le prochain conduira les Plouvornéens une fois de plus à l'extérieur: ce sera dimanche à Rennes. Pour la passe de trois, peut-être...


Lire le Télégramme ICI >>>


Comments