DH/ FC Quimperlé - Plouvorn (2-1). Une défaite source d'espoir

publié le 26 oct. 2011 à 04:13 par Avant-Garde Plouvorn   [ mis à jour : 26 oct. 2011 à 04:15 ]
P
louvorn a subi, à Quimperlé, sa troisième défaite d'affilée en championnat. Si ce revers repousse l'Avant-Garde dans la charrette des relégables, Laurent Kerleroux y puise des raisons d'espérer. «Il y a des défaites qui font moins mal que d'autres, et c'est le cas cette fois, car nous repartons de Quimperlé avec des certitudes et une forme d'apaisement: jamais, jamais Quimperlé ne doit gagner ce match! Au mieux, pour eux, on fait un match nul, car ils ont zéro occasion. La réalité c'est que cette défaite nous fait mal au point de vue mathématique, car Quimperlé nous met à sept points, mais il est clair qu'avec cet état d'esprit, cet esprit de conquête, on ne perdra pas tous les week-ends.» Et l'entraîneur de rappeler le scénario du dernier match: «Il ne faut pas rêver: à Quimperlé, il y a eu un poteau contre nous, un ballon qui passe au ras du poteau, et il y a toujours eu un pied... Je suis bien sûr déçu, mais si on continue comme ça, on les prendra nos points. C'est une défaite qui nous laisse des raisons d'espérer, bien plus que contre Paimpol ou contre Plobannalec, où là, nous ne savions plus très bien où nous étions. Je ne sais pas si on peut parler de défaite encourageante, mais nous avions fait des choix assez radicaux, comme le fait de faire débuter Alex le Traon, qui a été très bon d'entrée, mais qui, souffrant, a dû sortir assez rapidement. Ça a brisé son dynamisme et, en même temps, celui de l'équipe.»

Lire le Télégramme ICI >>>
Comments