DH/ Plouvorn - La Vitréenne B : 2-1. Plouvorn joue à se faire peur

publié le 18 avr. 2011 à 01:24 par Avant-Garde Plouvorn   [ mis à jour : 18 avr. 2011 à 01:31 ]

Alors qu'ils avaient parfaitement maîtrisé le match en ne laissant aucune occasion à leurs adversaires, les Plouvornéens ont offert un but à la Vitréenne, vivant alors un dernier quart d'heure d'anxiété.

Après un premier quart d'heure fort équilibré, la première action locale est la bonne, puisque sur un débordement et un centre de Guilmoto, Da Costa est accroché dans la surface vitréenne alors qu'il se présentait seul face à Martin: l'arbitre n'hésite pas et siffle le penalty que transforme Roguez (18e, 1-0). Le match s'équilibre de nouveau, mais Plouvorn se fait de plus en plus pressant, notamment sur les coups de boutoir d'Hallégot. Lancé par le Goff, il est devancé aux 35 mètres par Martin, sorti de ses buts (25e), puis, sur un centre admirable de Roguez, il frappe du bout du pied un ballon qui passe de peu à côté (26e), et enfin, lancé en profondeur par Roguez, il se présente face au but, mais enlève sa frappe (39e). Dès la reprise, Plouvorn accentue sa pression, et Roguez décale Rolland en pleine surface: le tir fracassant de ce dernier est repoussé par Martin (49e). Dans la même minute, sur un centre de Rolland, Hallégot reprend du point de penalty, mais le ballon s'envole une fois de plus. Cinq minutes plus tard, le portier visiteur s'oppose par deux fois, devant Le Goff, puis devant Roguez (54e). Mais dans la minute suivante, il doit s'incliner sur une frappe d'Hallégot, qui glisse le ballon entre lui et son poteau (55e, 2-0). Plouvorn ne lâche rien, et à l'heure de jeu, Hallégot se présente de nouveau seul face à Martin, mais ce dernier dévie en corner (60e).

Grosse pression vitréenne

Plouvorn maîtrise toujours son sujet, et ce n'est pas une tête de Sylla, bien captée par Derrien, qui change quoi que ce soir (69e). Mais il en est tout autrement à l'entame du dernier quart d'heure, lorsque Guilmoto, pressé par Sylla, trompe son propre gardien en voulant contrôler de la poitrine (76e, 2-1). Quéré est ensuite tout près de refaire le break, mais Bourillon est suppléé son gardien (79e), avant que La Vitréenne ne passe les dernières minutes dans le camp local, mais d'une manière trop désordonnée pour tromper une solide défense locale.

Lire le Télégramme ICI>>>



Comments