DH/ Plouvorn - TA Rennes (2-1). Quel match !

publié le 13 sept. 2011 à 02:05 par Avant-Garde Plouvorn   [ mis à jour : 13 sept. 2011 à 02:18 ]

I
l faut remonter à longtemps en arrière dans l'histoire de l'Avant-Garde de Plouvorn pour trouver trace d'un match aussi accompli que celui de dimanche face à la TA Rennes.

Même si les quatre points n'avaient pas été au bout, la prestation des Plouvornéens aurait mérité les mêmes louanges. A commencer par celle de Tony Rolland omniprésent en première période, qui, même s'il a baissé de pied dans le quart d'heure qui a suivi la reprise (comme par hasard toute l'équipe a elle aussi baissé d'un ton durant cette période-là) a été l'homme du match. Tout d'abord parce qu'il a été à l'origine des deux buts, et ensuite parce qu'il génère une confiance qui déteint sur ses partenaires. Jordan Derrien a été servi sur un plateau sur le premier but. Quant au second, David Hallégot l'explique lui-même: «Quand on connaît Tony et qu'on le voit percuter une défense de cette façon-là, on sait qu'il est toujours capable de passer. C'est ce qu'il a fait et c'est aussi la raison pour laquelle je me suis retrouvé là, à la réception, pour conclure». 

«On peut être ambitieux» 

Jusqu'à ce deuxième but victorieux, le public a assisté à un match de haut niveau de DH. Le terrain y est sans doute pour quelque chose, réhabilité par Jo Simon, car il a facilité le beau jeu offert par deux belles équipes. L'entraîneur rennais Jacques Lenormand se montrait tout de même déçu de la prestation de ses joueurs: «La victoire de Plouvorn n'est pas imméritée car nous n'avons pas fait ce qu'il fallait. Je pense qu'on a raté notre match, et pourtant nous avions fait le plus dur en revenant score, mais ensuite nous n'avons pas eu la maîtrise que j'escomptais pour faire différence.» Du côté local, Laurent Kerleroux ne cachait pas son plaisir: «Je suis satisfait des quatre points, bien sûr, mais aussi de la manière. Les garçons se sont tous battus et ils ont été chercher cette victoire ensemble. Avant un match comme celui-là, on signe pour le 1-1, mais ensuite en fonction du déroulement de la partie, on se pose la question de savoir s'il convient de rester sur ce match nul, ou alors de prendre des risques parce qu'il y avait des opportunités. Cette victoire n'est pas entièrement volée et je crois qu'on a vu un beau match. Compte tenu de ce qu'on a vu aujourd'hui, je pense qu'on peut être ambitieux à notre niveau.»

  • Lire M.Pl. dans le Télégramme ICI >>>   
  •                      
Comments