DH. Pluvigner - Plouvorn : 3-1 Pluvigner gagne à nouveau

publié le 24 févr. 2014 à 00:45 par Avant-Garde Plouvorn

Au terme d'un match haut en intensité, les Pluvignois renouent avec le succès face à Plouvorn (3-1). Avant le début de la rencontre, une minute de silence a lieu en la mémoire de Jean-François Guillermic, dirigeant du club des Kériolets depuis une trentaine d'années. Le coup de sifflet donné, les 22 acteurs essayent de prendre le jeu à leur compte, mais manquent de créativité. Le premier danger intervient au quart d'heure de jeu. Vincent frappe des 20m, sa tentative est stoppée par Guillemette (16e). La réaction de Pluvigner arrive peu avant la mi-temps. Suite à un ballon renvoyé par la défense, Moy reprend le cuir de volée, mais Derrien se couche bien (36e). Avant le coup de sifflet de la mi-temps, les Kériolets ouvrent la marque. Thomas centre dans la surface, Moy est trop court et Didi contrôle au second poteau avant de tromper Derrien (1-0, 45e). 

Pluvigner engrange 

Au retour des vestiaires, les hommes de Philippe Plunian continuent de créer le danger et font le break. Cléry déborde côté gauche et centre pour Moy qui n'a plus qu'à pousser le ballon au fond des filets (2-0, 57e). Les visiteurs subissent et finissent par encaisser un troisième but. Poquet est déséquilibré dans la surface, le penalty est transformé par Guillard qui prend Derrien à contre-pied (3-0, 72e). Pluvigner continue d'attaquer et laisse des espaces à leur adversaire. Plouvorn en profite pour réduire la marque. Velly décale Morizur, côté droit, ce dernier trompe Guillemette d'une frappe croisée (3-1, 78e). Dans la foulée, nouvelle occasion pour les hommes de Guy Troadec, la reprise de Velly frise le montant des buts pluvignois (80e). Les Kériolets s'imposent pour la première fois depuis près de cinq mois en championnat et se relancent dans la course au maintien. Philippe Plunian, satisfait de la prestation des siens : « En première mi-temps, les débats furent équilibrés. Le but, peut avant la pause, nous fait du bien et débloque le match. À 3-0, on trouve le moyen de se faire peur et on relance Plouvorn dans le match. Je suis satisfait. Mes gars ne lâchent rien »

Source la Télégramme ICI >>>

Comments