DH/ Vannes OC - Plouvorn : 2-1. amertume compréhensible dans le camp finistérien.

publié le 5 oct. 2013 à 22:44 par Avant-Garde Plouvorn
Si le Vannes OC a mis les ingrédients hier dans le chaudron, la potion n'a été magique que tardivement, hier, devant Plouvorn.

 Un but du jeune Hakkard à cinq minutes du terme aura en effet permis aux Vannetais de rafler la mise.

 Pourtant, la troupe de Loïc Désiré s'est pris, une nouvelle fois, les pieds dans le tapis dès la 5eminute du match. Un échange plein de lucidité entre Roguez et Velly et le tableau d'affichage faisait état de la prise d'avantage des Finistériens. Difficile de faire pire comme entrée en matière. Mais au fil des minutes, le VOC parvint à asseoir son autorité dans le match, grâce notamment à une maîtrise technique au-dessus de la moyenne et des intentions bien senties. Aussi lorsque Jaffrès, à la demi-heure de jeu (27'), repris victorieusement (frappe rasante et sèche) un centre en retrait de Vauvy, personne n'y trouve à redire tant cette remise des compteurs à zéro apparaissait évident.

Loïc Désiré : « On ne change rien »

Dans la foulée, et avant la pause, un « une-deux » Kilinç - Vauvy fut également bien près d'aboutir alors que les Finistériens par Guillemoto (40') et Porzier (45') échouaient dans deux balles de prise d'avantage. Ne rien changer, tel était le mot d'ordre de Loïc Désiré à la pause. Et là, les Vannetais prirent délibérément les commandes de la rencontre. Pressing haut (avec le risque de laisser des espaces en contre à l'adversaire), mais prise de risque calculée dans un match que Plouvorn ne contrôlait plus. A défait de le faire, l'organisation défensive, très au point fit reculer le plus loin possible l'échéance. Mais si Le Traon sur coup franc (trop croisé !) échoua dans une nouvelle balle de 2-1 (76'), les situations vannetaises se précisèrent au fil des minutes. Un centre de Jaffrès en guise d'alerte (65'), un coup franc de Kilinç histoire de remettre le couvert, avant ce décalage de Hakkard qui s'offrait une fenêtre de tir à 20 m. Une frappe sèche, hors de portée du gardien pour une victoire vannetaise qui ne souffrait aucune contestation. L'amertume était compréhensible dans le camp finistérien. Celle-là même que les Vannetais auraient cultivée s'ils avaient été dans l'obligation de signer pour le nul.Arbitre : M. Henry. BUTS. Vannes OC : Jaffrès (27') ; Hakkar (85'). Plouvorn : Velly (5'). Avertissements : Porzier (58') et Richeux (65') à Plouvorn.
Lire D. L. P. dand le Télégramme ICI>>>
Comments